Home    Sitemap     Flux RSS     DE  
Autriche
|Secteurs porteurs

 

L'Autriche est un pays à forte tradition industrielle, notamment en ce qui concerne la production de produits intermédiaires. L’industrie manufacturière y est centrée sur des secteurs à technologie moyenne et la production de biens intermédiaires et d'investissements pour le marché allemand.

Néanmoins, les secteurs à plus haute valeur technologique, tels que l’aéronautique –spatial ainsi que la biotechnologie s’y développent également.

L'Autriche est un pays à forte tradition industrielle, notamment en ce qui concerne la production de produits intermédiaires : fabrications métalliques, industrie du papier, moteurs et turbines, sous-traitance pour l'industrie automobile. 

Notons qu’en 2007 la production industrielle a été portée par la bonne croissance des secteurs :  minier et sidérurgique, des machines et de l’industrie métallique, l’industrie du papier, les fonderies, l’électrique et l’électronique, le bois ainsi que les métaux non-ferreux.

L’Industrie Manufacturière 

Elle compte pour environ un cinquième du PIB autrichien, avec pour secteurs principaux secteurs la production de composants pour l'industrie automobile et les productions métalliques, l'ingénierie, l'industrie agro-alimentaire, ainsi que l’industrie du papier.  Elle est centrée sur des secteurs à technologie moyenne et la production de biens intermédiaires et d'investissements pour le marché allemand.

Les coûts de production y ont diminué grâce à des investissements importants, fin des années 1990, et donc une meilleure productivité du secteur, ainsi qu’à des augmentations salariales restées modérées

L’industrie manufacturière autrichienne est en croissance depuis 2003, croissance largement attribuable à la production de biens d’équipements, pour répondre notamment à la demande allemande, et à la production croissante dans le secteur des véhicules (et composantes) automobiles.  Les entreprises autrichiennes profitent ici non seulement de la production domestique, mais également de l’expansion du secteur automobile en Slovaquie. 

L’on s’attend cependant dans la plupart des secteurs à un ralentissement de cette croissance de la production industrielle, perceptible depuis le début de l’année 2008.

Quelques branches semblent toutefois mieux résister à ce ralentissement : la production de machines, l’industrie électrique et électronique, la transformation du papier et l’emballage, notamment.

La production manufacturière de biens de consommation est restée assez faible ces dernières années, reflétant une consommation privée stagnante et la difficulté pour ce secteur de rester compétitif en raison de sa forte concentration en main d’œuvre.
Top

Génie mécanique 

L’Autriche dispose d’une longue tradition dans le domaine mécanique et électromécanique.  Nombre de grandes entreprises industrielles situées essentiellement en Haute-Autriche et en Styrie ont créé des centres de compétence et des clusters dans leur sillage.

Ex : centre de compétence des métaux légers (www.ikr.at), Centre de compétence dans le domaine de la mécatronique et de l’automatisation IKMA (www.vatron.com), cluster mécatronique (www.mechatronik-cluster.at)

Top

Aéronautique et spatial  

Depuis la mise en place en 2002 du programme TAKE OFF  - programme national de recherche et de technologie dans le domaine aéronautique-  financé par le BMVIT, la compétence des entreprises du secteur s’est améliorée grâce à leur coopération avec des universités et autres centres de recherches non universitaires. A titre indicatif,  en 2007, 64 projets ont été financés dans le cadre de ce programme pour un montant de 22,5 millions d’euros.

Le cluster aéronautique autrichien créé en 1999 (www.aaig.at) regroupe des industries telles que FACC (Future Advanced Composite Components), Magna Steyr, Diamond Aircraft Industries ainsi que des centres de recherche, comme par ex. ARC.

De même, le centre de compétence en matière aéronautique « Austrian Aeronautics Research » (www.aar.arcs.ac.at) regroupe des partenaires issus du monde industriel et scientifique.

Dans le domaine spatial, l’Autriche participe au financement de l’Agence spatiale européenne ainsi qu’aux programmes-cadres européens. Son expertise s’affine grâce notamment à sa participation à des réseaux européens. A cet égard, elle est membre du projet ERA-STAR dont le coordinateur est la DGTRE (Région wallonne)

Sur le plan intérieur, le BMVIT finance depuis 2002 un programme national aérospatial, lequel a dans le cadre de 4 appels d’offres accordé des subventions à 123 projets pour un montant global de 28,8 millions euros. La finalité de ces projets est de promouvoir l’expertise autrichienne à un niveau européen et de permettre aux entreprises de se positionner à l’échelon international.

A noter également, que le siège de Institut européen de la politique spatiale (ESPI) www.espi.or.at se trouve à Vienne.

Top

Agroalimentaire 

Les Autrichiens sont très fiers de leur gastronomie et privilégient les produits locaux, même si ces dernières années, on constate une ouverture du marché autrichien vers des produits et cultures plus exotiques.

En outre, les Autrichiens sont très sensibles à la production « bio », synonyme de produits frais, sans additifs et partant meilleurs pour la santé,  dont la demande est en croissance constante.

Top

Transport & Logistique 

L’Autriche se positionne de plus en plus  comme le trait d’union entre l’Ouest et l’Est (y compris le Sud-Est) dans le nouvel espace européen.

La qualité des infrastructures et des compétences en matière logistique est confirmée par un rapport de la Banque mondiale qui classe l’Autriche en 5ème position  LPI (Logistics Performance Index),  http://www.info.worldbank.org

De fait, l’Autriche attire de plus en plus d’investisseurs parmi de grands groupes immobiliers, logistiques ou  de transport.

Top

Biotechnologies 

L’industrie des biotechnologies regroupe, en Autriche, environ 50 entreprises avec 7.000 effectifs et génère un CA de 1,7 milliards d’euros.

L’Austrian Biotech Industry (ABI) est un organisme qui promeut les intérêts des entreprises autrichiennes dans le domaine de la biotechnologie et représente environ 95% de la valeur ajoutée des biotechnologies. Les membres de l’ABI se composent des entreprises déjà bien établies de même que des jeunes starts-ups. Plusieurs centres de compétence voire clusters se sont développés dans toute l’Autriche, notamment à Vienne, Salzbourg, Innsbruck, Graz et Krems. Veuillez trouver plus d’informations concernant la biotechnologie en Autriche de même que les liens vers les sites web des entreprises membres sur le site web de l’ABI : http://www.biotechindustry.at, qui est disponible en allemand et en anglais.

En matière de biotechnologie et de sciences du vivant, plusieurs  grands pôles d’excellence situés respectivement au Tyrol, en Styrie et à Vienne se distinguent en Autriche :

  • le CEMIT : Center of Excellence in Medicine and IT GmbH à Innsbruck, issu de la fusion en 2007 du HITT (Health Information Technologies Tirol) et du KMT (Kompetenzzentrum Medizin Tirol). Sa mission est de fournir un monitorage à tous ses membres dans le cadre de programmes de recherche nationaux et internationaux. En  partenariat  avec de grands groupes pharmaceutiques tels que Novartis, Roche, Shering-Plouch ,trois facultés universitaires et une trentaine d’entreprises locales du secteur pharmaceutique, le CEMIT a mis en place le projet ONCOTYROL, un centre d’excellence européen dans la recherche contre le cancer. http://www.cemit.at
  • LISA VR - Life Science Austria  Vienna Region – est une structure créée en 2002 par le Bund et la Ville de Vienne en vue de favoriser l’essor de start-ups et de sociétés higt tech dans les sciences du vivant, dans la région « élargie » de Vienne, qui comprend le Land de Vienne, la Basse-Autriche et le Burgenland. Vous trouverez sur le site web de « LISA Life Science Austria Vienna Region » http://www.lisavr.at une liste des entreprises de biotechnologie (via l’onglet « Austrian Life Sciences Directory »).
  • l’ ACBT : Austrian Center of Biopharmaceutical Technology fondé à Vienne en 2001 par des instituts de recherche universitaire de Vienne et du Tyrol en partenariat avec des entreprises internationales telles que Sandoz( Kundl) et Boehringer Ingelheim Austria (Vienne) et des spin-offs est un centre de compétence orienté vers l’optimisation de procédés de production dans le domaine biopharmaceutique. http://www.viennabiocenter.com
  • le CCPE : Competence Center for Pharmaceutical Engineering, qui dépend de la Technische Universität de Graz a pour objectif d’accélérer le processus de développement des médicaments en vue de leur commercialisation, et de réduire ainsi de manière conséquence les coûts de développement pour les entreprises pharmaceutiques.
  • le Human Technology Styria  GmbH, auquel collabore l’ Université de médecine de Graz, des centres de recherche, des entreprises telles que Roche Diagnostics et Neuroth AG est une structure mise en place pour renforcer la compétitivité des acteurs locaux dans le domaine des technologies humaines. http://www.humantechnology.at

Toutes ces structures collaborent au sein de LISA – LIFE SCIENCE AUSTRIA  - programme géré par l’AWS (Austria Wirtschaftsservice GmbH) au nom du Ministère autrichien de l’Economie et de l’Emploi, afin de promouvoir la coopération, l’implantation et le financement de projets et d’activités dans le domaine des sciences du vivant en Autriche. Y collaborent également les agences de développement de Basse-Autriche (ECOPLUS), du Tyrol (Tiroler Zukunftsstiftung), la « Technologie und Marketing Gesellschaft » (TMG) avec le Cluster santé de Haute-Autriche.

Top

Construction 

Avec quelque 20 000 sociétés et 240 000 emplois, ce secteur est traditionnellement plus fort en Autriche que dans la plupart des autres pays européens car il a été stimulé par l'Etat, à la fois directement - par des investissements dans le secteur public - et indirectement - sous la forme notamment de prêts subsidiés à la construction. Cette politique a été abandonnée par le gouvernement de centre-droit depuis 2000, avec pour conséquence un ralentissement des nouvelles constructions et des octrois de permis de bâtir.

Une légère reprise s’est toutefois fait sentir ces dernières années dans la construction privée, de même qu’une activité particulièrement soutenue dans l’ingénierie civile, grâce au relâchement des contraintes budgétaires des agences autrichiennes pour les infrastructures routières (Asfinag) et ferroviaires (Schig) et l’investissement dans de nouveaux projets.

Les deux tiers de l’activité dans le secteur de la construction sont actuellement attribuable au secteur privé. La croissance y était modérée début 2008 et concernait principalement la rénovation.

Les investissements du secteur public sont quant à eux principalement centrés dans l’ingénierie civile.  Dans ce domaine, la construction des routes et tunnels était en croissance début 2008.

Top

Le tourisme 

Le secteur du tourisme est largement développé en Autriche, avec une offre de plus d’un million de lits, principalement dans les villages alpins et ruraux.  Les destinations les plus populaires sont outre Vienne,  le Tyrol ; Salzbourg, la Carinthie et la Styrie.

Les hôtels et pensions de famille représentent près des deux tiers des nuitées enregistrées.  La tendance de la dernière décennie va vers les hôtels 4 à 5 étoiles (importance croissante du « tourisme de conférences ») contrastant avec la baisse d’intérêt pour les hôtels modestes.

Le nombre de séjours en Autriche a connu une augmentation constante au cours des dernières années (+5 % entre 2000 et 2006), les touristes étrangers, principalement européens comptant pour 60 % des nuitées.  La saison d’été attire un peu plus que la saison d’hiver, mais les sports d’hiver sont à la hausse.

Top
|INFOS SECTORIELLES
 | GO |

| PROCHAINES ACTIONS

N'apparaissent dans ce calendrier que les actions pour lesquelles une date précise est connue.
      octobre 2014      
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

| CONTACTS

| BUSINESS DAYS
| AIDES SPECIFIQUES
Agence wallonne à l'Exportation et aux Investissements Etrangers | Place Sainctelette, 2 | 1080 Bruxelles
Tel.: +32 2 421 82 11 | Fax: +32 2 421 87 87 | TVA BE 0267.314.479 | mail[at]awex.be | webmaster[at]awex.be | Plan d'accès | Mentions légales
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube
  • Flickr