Home    Sitemap     Flux RSS     DE  
Macédoine
|Conjoncture économique

 

  

Points forts :

• Endettement public modéré
• Dynamisme des échanges avec l'Allemagne
• Environnement propice aux affaires
• Soutien des bailleurs de fonds internationaux
•Transferts élevés des travailleurs expatriés (20 % du PIB)

 

Points faibles :

• Taux de chômage structurellement élevé
• Endettement significatif du secteur privé non-financier
• Tensions interethniques slave et albanaise
• Négociations d'adhésion à l'UE et l'OTAN assujetties à la résolution du contentieux 
  avec la Grèce sur le nom du pays

 

Une croissance robuste tirée par la reprise européenne 2012

Comme en 2014, la croissance macédonienne devrait accélérer en 2015, quoiqu'à un rythme moindre.
L'économie du pays, qui dépend notamment du commerce extérieur, devrait bénéficier de la reprise de la croissance en Zone Euro.
L'Allemagne absorbe à elle seule un tiers des biens exportés, soit plus de la moitié des exportations du pays vers l'Union européenne.
Le développement de l'activité devrait ainsi être tiré par la croissance des exportations mais aussi par la hausse de l'investissement qui soutiendra notamment le secteur des services et permettra de financer des projets publics d'infrastructure importants dans le domaine des transports et de l'énergie notamment.
A cet égard, les autorités macédoniennes ont fait de l'attractivité du territoire pour les investissements étrangers une priorité, même s'ils restent pour le moment limités.
Le taux de chômage, passé sous la barre des 30 % depuis fin 2013, continue de décroître, ce qui tend à soutenir l'augmentation de la consommation des ménages. Celle-ci est déjà tirée par la hausse des revenus privés et par la progression des crédits aux ménages bénéficiant de la bonne santé du secteur bancaire.
Après avoir sérieusement ralenti en 2014, l'inflation devrait à nouveau accélérer en 2015.
La modération des prix des produits alimentaires et des hydrocarbures continuera de limiter les pressions inflationnistes engendrées principalement par l'accélération de la croissance et la hausse de l'inflation importée, consécutive à la dépréciation de la devise macédonienne, le Denar.

 

Une dégradation du compte courant

Le déficit budgétaire devrait continuer à se réduire en 2015.
La réforme de la fiscalité et des cotisations pour l'assurance sociale devrait contribuer à augmenter les recettes de l'Etat macédonien tout en réduisant l'évasion fiscale.
L'augmentation des dépenses, moins importante, proviendra notamment de la hausse des transferts sociaux et de celle plus modeste des investissements en infrastructures.
Les salaires publics ont également été revalorisés en octobre 2014.
L'endettement public, qui poursuivra sa progression en 2015, reste à un niveau soutenable.
La croissance des exportations devrait être plus que compensée par l'augmentation des importations due à la reprise économique.
La croissance de la consommation alimentera en effet la hausse de la demande pour les biens importés et contribuera à dégrader la balance commerciale déjà largement déficitaire (- 20 % du PIB en 2014).
Les transferts privés devraient également légèrement décroître. ce qui contribuera au creusement du déficit courant en 2015.
Néanmoins, le flux croissant d'IDE entrants devrait en partie répondre au besoin de financement extérieur.
Le Denar étant arrimé à l'Euro, avec une parité de 61 Denar pour 1 Euro fermement défendue par les autorités monétaires, il devrait se déprécier parallèlement à la monnaie européenne.
Les réserves de changes sont limitées mais stables : elles représentent 4 mois d'importations de biens et services.

 

Bureau des statistiques : http://www.stat.gov.mk/
Agence gouvernementale pour l’investissement : http://www.investinmacedonia.com/
Portail sur les foires : http://www.skopjefair.com.mk/
Skopje free economic zone : http://www.fez.gov.mk/
Macedonia Information Agency : http://www.mia.com.mk/

 

|INFOS SECTORIELLES
 | GO |

| PROCHAINES ACTIONS

N'apparaissent dans ce calendrier que les actions pour lesquelles une date précise est connue.
      septembre 2016      
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

| CONTACTS

| BUSINESS DAYS
| AIDES SPECIFIQUES
Agence wallonne à l'Exportation et aux Investissements Etrangers | Place Sainctelette, 2 | 1080 Bruxelles
Tel.: +32 2 421 82 11 | Fax: +32 2 421 87 87 | TVA BE 0267.314.479 | mail[at]awex.be | webmaster[at]awex.be | Plan d'accès | Mentions légales
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube
  • Flickr