Home    Sitemap     Flux RSS     DE  
Macédoine
|Conjoncture économique

 

Points FORTS :
• Endettement public modéré
• Dynamisme des échanges avec l’Allemagne
• Amélioration du climat des affaires(25ème position/ 189- « Doing Business2014 » Banque Mondiale)
• Soutien des bailleurs de fonds
• Transferts élevés des travailleurs expatriés (20 % du PIB)

Points FAIBLES :
• Taux de chômage structurellement élevé (29 % en 2013)
• Endettement significatif du secteur privé non-financier
• Tensions interethniques slave et albanaise
• Négociations d'adhésion à l’UE et l’OTAN assujetties à la résolution du contentieux avec la Grèce sur le nom du Pays.

 

La reprise économique de  2013 devrait se poursuivre en 2014 :

Le retour à la croissance en 2013 a été porté par le secteur de la construction (Investissements publics), une augmentation des exportations (+ 4,4 %) et les investissements directs étrangers. La production industrielle est fortement tournée vers les marchés extérieurs notamment le minerai de fer (Chine, Italie et Serbie), les produits pharmaceutiques (essentiellement l’Allemagne) et le textile. L’UE concentre 60 % des exportations de biens (dont la moitié vers l’Allemagne).

En 2014, l’activité devrait  rester bien orientée, essentiellement supportée par la consommation domestique boostée par l’augmentation des pensions de retraite(+ 5 %) en mars 2013 et  la baisse du prix de l’électricité (– 5 %) adoptée en juillet 2013.

L’accélération de la croissance en Zone Euro devrait profiter aux exportations en 2014.

Les services (50 % du PIB), principalement les transports et l’intermédiation financière, devraient rester soutenus par les investissements étrangers.

Par ailleurs, l’investissement public restera soutenu notamment dans les infrastructures de transport et d’énergie.  Le Gouvernement conserve pour dessein d’accroître son attractivité auprès des investisseurs étrangers. La solidité du secteur bancaire alimentera en crédits le secteur privé. Enfin, l’ancrage informel du Denar sur l’Euro permet de contenir les pressions inflationnistes.

 

Redressement des finances publiques :

La diminution de l’activité a lesté les recettes et creusé le déficit budgétaire en 2012 et 2013. Le Gouvernement souhaitant maintenir les taxes à un niveau faible, la Macédoine a bénéficié d’une ligne de crédit de précaution du FMI de 225 millions d’Euros en mars 2011 pour financer ce déficit accru. Toutefois, l’endettement public demeure faible. En 2014, le déficit budgétaire devrait diminuer avec le retour de la croissance et sous le contrôle du suivi post-programme du FMI initié en janvier 2013. La dette publique rapportée au PIB, en progression  continue depuis 2009, amorcera ainsi sa décrue. En 2014 subsistera un déficit commercial substantiel conséquence directe de l’augmentation de la demande pour les biens importés liée au dynamisme de la consommation domestique. Pour compenser en partie ce besoin de financement extérieur, les IDE devraient progresser reflétant les avantages comparatifs du pays dans la région : environnement fiscal favorable, faible coût du travail et régime de change à flottement dirigé sur l’Euro.

 

Bureau des statistiques : http://www.stat.gov.mk/
Agence gouvernementale pour l’investissement : http://www.investinmacedonia.com/
Portail sur les foires : http://www.skopjefair.com.mk/
Skopje free economic zone : http://www.fez.gov.mk/
Macedonia Information Agency : http://www.mia.com.mk/

 

|INFOS SECTORIELLES
 | GO |

| PROCHAINES ACTIONS

N'apparaissent dans ce calendrier que les actions pour lesquelles une date précise est connue.
      mars 2015      
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

| CONTACTS

| BUSINESS DAYS
| AIDES SPECIFIQUES
Agence wallonne à l'Exportation et aux Investissements Etrangers | Place Sainctelette, 2 | 1080 Bruxelles
Tel.: +32 2 421 82 11 | Fax: +32 2 421 87 87 | TVA BE 0267.314.479 | mail[at]awex.be | webmaster[at]awex.be | Plan d'accès | Mentions légales
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube
  • Flickr